Ridouan Taghi Fortune

Ridouan Taghi Fortune

Ridouan Taghi, un criminel maroco-néerlandais notoire, a fait la une des journaux du monde entier en raison de son implication dans le crime organisé, le trafic de drogue et de nombreux meurtres. Né le 20 décembre 1977, Ridouan Taghi a mené une vie marquée par les activités criminelles et l’évasion des forces de l’ordre. Son parcours, qui l’a vu passer du statut de membre d’un gang de jeunes à celui de l’un des criminels les plus recherchés des Pays-Bas, est à la fois intriguant et alarmant. Cet article explore la vie, la carrière criminelle et l’immense fortune de Ridouan Taghi.

Apolline de Malherbe

Ridouan Taghi

Valeur nette1 milliard de dollars
Date de naissance20 décembre 1977
Nationalité marocaine, néerlandaise
Ville natale Benslimane, Maroc
ProfessionChef de la Mocro Maffia

Vie précoce et antécédents

Ridouan Taghi est né le 20 décembre 1977 à Benslimane, au Maroc. En 1980, il s’installe à Vianen, aux Pays-Bas, avec sa famille, qui comprend ses parents, un frère aîné et deux sœurs. La famille s’est agrandie puisque six autres sœurs et un frère sont nés aux Pays-Bas. Les premières années de Taghi aux Pays-Bas ont été marquées par une transition entre l’environnement culturel marocain et le mode de vie européen, ce qui a probablement influencé ses actions et ses affiliations ultérieures.

Au début des années 1990, Taghi a rejoint un gang de jeunes appelé les Bad Boys, qui opérait à Utrecht. Ce gang était connu pour ses activités dans le quartier Amsterdamsestraatweg et dans le centre commercial Cityplaza à Nieuwegein. La carrière criminelle de Taghi a véritablement commencé en 1992, lorsqu’il a été condamné pour la première fois pour cambriolages et possession d’armes. À l’âge de 17 ans, il a abandonné ses études, ce qui marque le début de son engagement à plein temps dans des activités criminelles. Il a même géré une salle de grillades à Utrecht pendant un certain temps avant de se désinscrire de l’administration néerlandaise de la population en 2009.

Carrière criminelle

Les activités criminelles de Taghi se sont considérablement intensifiées au fil des ans. Malgré ses premières condamnations, il a réussi à rester sous le radar pendant un certain temps. En 2013, il a refait surface en tant que suspect majeur lorsque la police espagnole l’a associé à l’assassinat de Mohammed Abdellaoui. Cet incident a marqué le début d’une série de crimes violents attribués à Taghi. Il a également été identifié comme un important trafiquant de cocaïne à cette époque, ce qui a encore renforcé son statut dans le monde interlope.

En 2015, le nom de Taghi était fermement associé à des crimes graves. Un moment décisif s’est produit lorsque le trafiquant de drogue Ebrahim Buzhu a dénoncé Taghi à la police néerlandaise, affirmant qu’il figurait sur sa liste de cibles. Il s’ensuivit une série d’événements violents, dont de multiples tentatives d’assassinat. L’un des incidents les plus marquants est l’attentat manqué contre Samir Jabli en 2014, qui s’est soldé par le meurtre accidentel d’un étudiant. L’implication de Taghi dans ces crimes violents a fait de lui une cible privilégiée pour les forces de l’ordre.

Principaux incidents criminels

La carrière criminelle de Taghi est marquée par de nombreux assassinats et actes violents. En 2014, il a été impliqué dans l’assassinat réussi de Samir Jabli. Des témoins et des preuves médico-légales, y compris l’ADN de Taghi sur les balles, l’ont lié à ce crime. Un autre crime important a été l’assassinat de Ronald Bakker en 2015. Bakker, qui travaillait dans une boutique d’espionnage, a été pris pour cible parce que la police lui avait ordonné de fournir des informations sur ses clients, parmi lesquels figurait l’organisation de Taghi.

Les années suivantes ont été marquées par de nouvelles violences. Abderrahim Belhadj a été tué en 2016 sur ordre de Taghi pour avoir prétendument volé de la cocaïne. La même année, Samir Erraghib a été assassiné pour avoir parlé de Taghi à la police. En juin 2016, Martin Kok, un blogueur spécialisé dans la criminalité, a été assassiné après plusieurs tentatives infructueuses. Ces incidents illustrent l’approche impitoyable de Taghi pour éliminer les menaces perçues et maintenir son empire criminel.

Valeur nette

Les activités criminelles de Ridouan Taghi lui ont permis d’amasser une fortune considérable. Sa fortune est estimée à environ 1 milliard de dollars, provenant principalement de son implication dans le trafic de drogue. Le réseau de Taghi, qui s’étend sur plusieurs continents, contrôle une part importante du marché européen de la cocaïne. Cette immense richesse lui a permis d’échapper à la capture pendant des années, en utilisant divers moyens tels que la modification de son apparence et l’utilisation de faux documents.

La richesse de Taghi ne témoigne pas seulement de sa réussite criminelle, mais aussi de la portée et de l’influence considérables de son organisation. Sous sa direction, la Mocro Maffia a établi un quasi-monopole sur le commerce de la cocaïne en Europe, ce qui lui assure un flux constant de fonds illicites. Cette puissance financière a permis à Taghi de maintenir un style de vie somptueux tout en orchestrant de nombreuses activités criminelles.

Arrestation et procédures judiciaires

Malgré ses efforts pour échapper aux forces de l’ordre, Ridouan Taghi a finalement été arrêté à Dubaï le 16 décembre 2019. Sa capture est le résultat d’un effort international coordonné. Les Pays-Bas, qui n’ont pas de traité d’extradition avec les Émirats arabes unis, ont dû recourir à des moyens diplomatiques pour obtenir son expulsion. Taghi a été déclaré persona non grata aux Émirats arabes unis, ce qui a conduit à son expulsion trois jours après son arrestation.

Les batailles juridiques de Taghi se poursuivent, le procès Marengo étant le plus important. Ce procès très médiatisé, qui a débuté en juillet 2019, concerne dix-sept suspects, dont Taghi. Le procès se déroule dans la salle d’audience de haute sécurité De Bunker, reflétant la gravité des accusations. L’avocate de Taghi, Inez Weski, a été arrêtée en avril 2023, ce qui a encore compliqué la procédure judiciaire. Le ministère public néerlandais a réclamé une peine de prison à vie pour Taghi, soulignant ainsi la gravité de ses crimes.

La vie en prison

Ridouan Taghi est actuellement détenu à Nieuw Vosseveld à Vught, une prison de sécurité maximale. Malgré des mesures strictes, Taghi a réussi à maintenir le contact avec le monde extérieur. Les enquêtes ont révélé qu’il communiquait avec ses associés par l’intermédiaire de gardiens de prison soudoyés et de son avocat, Youssef Taghi. Cette communication a facilité la poursuite d’activités criminelles et même la préparation d’une tentative d’évasion.

La vie carcérale de Taghi l’a également amené à nouer des liens avec d’autres criminels notoires. Il a noué des liens étroits avec Mohammed Bouyeri, l’assassin du cinéaste Theo van Gogh. Leur relation a suscité l’inquiétude des autorités pénitentiaires, ce qui a conduit au transfert de Bouyeri dans un autre établissement. Malgré ces difficultés, Taghi continue d’exercer son influence derrière les barreaux, ce qui montre qu’il est difficile de l’isoler complètement de son réseau criminel.

Impact sur la société

Les activités criminelles de Ridouan Taghi et de son organisation ont eu un impact profond sur la société. Son implication dans le trafic de drogue a contribué à la prolifération des drogues illicites en Europe, avec tous les coûts sociaux et économiques qui en découlent. La violence et les assassinats liés à Taghi ont créé un climat de peur et d’insécurité, non seulement parmi les criminels rivaux, mais aussi parmi les citoyens ordinaires et les forces de l’ordre.

Les actions de Taghi ont également tendu les relations internationales, en particulier entre les Pays-Bas et les pays impliqués dans sa capture et sa poursuite. Le caractère très médiatisé de ses crimes et de ses procès a attiré l’attention des médias, mettant encore plus en évidence les défis auxquels sont confrontées les autorités chargées de l’application de la loi dans leur lutte contre le crime organisé. L’affaire Taghi souligne la nécessité d’une coopération internationale solide et de mesures strictes pour lutter contre le trafic mondial de drogue et la criminalité organisée.

Conclusion

La vie et la carrière criminelle de Ridouan Taghi brossent un sombre tableau des limites que peuvent atteindre les individus dans leur quête de pouvoir et de richesse. Depuis ses débuts au sein d’un gang de jeunes jusqu’à ce qu’il devienne l’un des criminels les plus recherchés au monde, le parcours de Ridouan Taghi est marqué par la violence, la ruse et une quête incessante de domination dans le monde criminel. Son arrestation et les batailles juridiques en cours reflètent les efforts inlassables des forces de l’ordre dans le monde entier. L’impact de ses actions sur la société nous rappelle brutalement les dangers posés par le crime organisé et l’importance d’une vigilance et d’une coopération continues dans la lutte contre ce fléau.

Lire aussi: Nolwenn Leroy Fortune

Similar Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *